Sacrée Congrégation des Evêques et Réguliers

Décret laudatif à la Congrégation des Missionnaires de La Salette, du 25 mai 1879

L'an 1852 a été établie, par l’évêque de Grenoble, une pieuse congrégation de missionnaires auxquels il a assigné pour première résidence la montagne communément appelée la Salette, et il a voulu surtout que ces missionnaires, outre leur propre sanctification, eussent en vue de rappeler à la voie droite ceux qui s’écartent du chemin du salut, d'affermir de plus en plus dans la vertu ceux qui déjà la pratiquent, par la prédication de la parole divine, et par la dispensation des diverses grâces de Dieu.

De plus, les membres de cette congrégation font les trois vœux simples de pauvreté, de chasteté et d'obéissance et sont sous la direction d'un supérieur général. Récemment ce supérieur général a demandé avec instance au Saint-Siège d’approuver la pieuse congrégation avec ses constitutions, dont il a été présenté un exemplaire ; sa supplique était appuyée des suffrages de quelques évêques de France. Mais dans l’audience accordée, le 18 avril de l’année courante 1879, au soussigné, le secrétaire de la Sacré Congrégation préposée aux affaires et consultations des évêques et réguliers, le très saint Seigneur la Pape Léon XIII, considérant les recommandations des susdits évêques a très amplement loué et recommandé le but ou la fin que se proposent les missionnaires sus-énoncés, comme il le loue et le recommande par la teneur du présent décret, renvoyant à un temps plus opportun l’approbation de cette pieuse congrégation, et de ses constitutions touchant lesquelles il m’a donné l’ordre de communiquer quelques remarques.

Donné à Rome, à la secrétairerie de la Sacré-Congrégation, le vingt-cinquième jour de mai 1879.

Cardinal Ferrieri, préfet