Saint Office ou Inquisition Romaine universelle

Condamnation des inovations dans les images pieuses

L’Univers du mardi 13 mai 1879, n° 4223

Dans un rescrit adressé à Mgr l'évêque de Nantes, le 6 avril dernier, la Sacrée-Congrégation du Saint-Office censure une image de Notre-Seigneur Jésus-Christ, où se trouve mise en relief la plaie de l'épaule, avec cette inscription : « Voilà la plaie qui m'a fait le plus souffrir. »
La Sacrée-Congrégation blâme surtout l'inscription, la légende et certaines prières qui se trouvent imprimées soit au recto, soit au verso de cette image : « Proinde opus esse ut inscripliones omnes in imagine impressae delcantur. »
La Sacrée-Congrégation charge en outre l'évêque de Nantes de faire ce qui dépendra de lui pour que ces images soient retirées du commerce. Elle demande enfin que le même évêque rappelle à qui de droit, l'avertissement publié par ordre du souverain Pontife, le 13 janvier 1875, et dont voici la teneur :
« Il se rencontre des écrivains qui s'ingénient subtilement à traiter, les matières sentant la nouveauté et qui, sous prétexte de piété, s'efforcent de propager, même par le moyen des journaux, des dévotions inusitées. Que ces écrivains soient avertis et qu'ils sachent qu'ils doivent renoncer à de telles entreprises. Autrement ils s'exposent à entraîner les fidèles dans des erreurs même contraires aux dogmes de la foi ; de plus, ils donnent lieu aux ennemis de la religion ne jeter malignement le discrédit sur la doctrine purement catholique et sur la vraie piété. »